22 février 2011

Même si le froid

Même si en sortant dehors il fait moins vingt pis sûrement pire avec le facteur marde, que les poils de mon nez se font stalactites, que je croise des cagoulés aux airs de voleur dans les rues arctiques pis que j'oublie l'existence de mes phalanges, ça va.

Le soleil est là. De bonne heure, haut dans le ciel, content de lui-même, pis du Beirut dans mes oreilles, une nuit de sommeil réparateur, les fonctionneux qui marchent vite vite pour arriver à temps dans leur cube de paravents, pis moi j'm'en fous, j'suis pas pressée.

C'est prometteur, on dirait. Ça donne envie d'un bon café.


_____

3 commentaires:

  1. Écoute "Elephant Gun" de Beirut.. trop trop la plus meilleure.

    RépondreSupprimer
  2. Même pas, c'est "a sunday smile": All I want is the best for our lives my dear, and you know my wishes are sincere.

    RépondreSupprimer