23 février 2011

Gauche, droite, gauche

L'école primaire où je vais rejoindre mes amours pour faire de l'aide aux devoirs est située sur une longue rue croisée par plusieurs autres rues. À chaque intersection, les rues qui la croisent ont un stop... sauf à une rue, que j'oublie systématiquement lorsque j'y arrive.

C'est qu'il y a le vent à affronter, ou le soleil qui m'aveugle, ou la neige qui cache tout, ou la chanson qui est trop bonne, ou les pensées qui sont trop obsédantes, ou juste cette longue rue répétitive où les stops s'adressent aux autres presque tout le long, bref, j'oublie d'arrêter pour voir s'il n'y a pas une voiture qui s'en vient. J'oubliais, en fait.

Parce que depuis quelques semaines, mon pas vif est arrêté par un mémo rouge graffitié à même le sol juste avant la rue, sur le trottoir : ''Attention aux autos!''

J'aurais aimé y penser moi-même. Ça m'arrête assez longtemps pour que je me demande si c'est un parent qui l'a fait et si parents-secours existe encore.

Gauche, droite, gauche.


_____

2 commentaires:

  1. Tu t'es levée une nuit, somnambule, t'es partie acheter de la peinture can-canne je sais pas où, et tu te l'aies écrit pour toi-même!

    RépondreSupprimer